femmes heureuses

Comment être heureux et le rester

Testez l’influence de vos pensées négatives sur votre moral. Réfléchissez un instant, qu’évoquent en vous les mots suivants :

Angoisse, mort, guerre, pauvreté, mal, malaise, vieillesse, tristesse, laideur, haine, crainte, tension, nervosité… Est-ce que vous vous sentez bien ? Non parce que ces mots évoquent des images négatives qui mettent « mal à l’aise », des images de peur.

Maintenant voyons qu’évoquent en vous les mots suivants : honteux, abattu, ennuyé, vaincu, déprimé, désespéré, découragé, dégoûté, humilié, malheureux, rejeté, triste, affligé, fatigué… Est-ce que vous vous sentez bien ? Là non plus bien sûr, parce que ces mots évoquent des images de tristesse…

Arrêter de se plomber le moral

Imaginez-vous les dégâts que peuvent provoquer sans s’en rendre compte, les personnes qui parlent sans arrêt de leurs soucis ? Elles s’enferment elles-mêmes, dans une sorte de cercle vicieux négatif. Vous arrive-t-il de dire des phrases comme : « Je n’ai jamais de chance », « ça n’est pas à moi qu’une telle chose arriverait », « c’est bien ma veine, j’attire toujours la malchance », « il n’y a qu’à moi que des pépins comme ça arrivent », « j’en ai marre, je ne sais plus comment m’en sortir », « voilà encore un pépin, jamais deux sans trois »…

Lorsque vous pensez aux images créées par ces phrases négatives, vous déclenchez des processus mentaux qui vous minent le moral, qui diminuent votre vitalité et votre énergie. Pire encore, elles risquent de créer des conditions ou circonstances négatives, aussi bien dans votre corps en créant des conditions favorables aux maladies, que dans toute votre vie.

Autrement dit, vous créez vous-même des pensées négatives qui peuvent vous attirer de plus en plus la « guigne ». Malheureux ou heureux, cela dépend en grande partie de vous et de votre attitude face à la vie. Alors, choisissez donc d’être heureux ! Oui, choisissez tout de suite d’être heureux pour le reste de vos jours, car la vie passe très vite.

Ne remettez pas à demain vos projets

Ne faites pas comme ceux qui, enfant se disent : « quand je serai grand ». Étant plus grand se disent : « quand je serai adulte ». Devenu adulte se disent : « quand je serai marié ». Puis leurs idées deviennent : « quand je prendrai ma retraite ». Et lorsqu’ils prennent leur retraite, ils regardent en arrière et disent : « quand j’étais jeune »… Un vent glacial semble balayer le paysage morne de leur vie ; ils sont passés à côté de tant de choses. Ils apprennent trop tard que vivre, c’est s’investir dans chaque journée, et chaque heure.

Vous ne pourrez jamais devenir heureux et bien dans votre peau, si vous persistez à vivre dans le passé et si vous ressassez sans arrêt des événements auxquels vous ne pouvez rien changer. Si ruminer pouvait résoudre les problèmes, il y aurait plein de personnes heureuses. Malheureusement, ruminer les soucis ne fait qu’empirer les choses.

Imaginez-vous faisant un joyeux paquet de vos problèmes. Voyez-vous les jeter du haut d’un pont et laissez le courant les emporter sans aucune chance de retour.

Si vous voulez ramener un sentiment de paix au plus profond de vous, il vous faut absolument penser de façon positive et envoyer des commandes positives à votre esprit, pour tenter d’amener au plus vite dans votre vie ce que vous désirez le plus.

L’influence des pensées positives sur votre moral

saut en l'air

A présent, testez l’influence de vos pensées positives sur votre moral. Concentrez-vous sur ces mots positifs en les lisant plusieurs fois de suite : affectueux, agréable, confortable, enthousiaste, chanceux, libre, amical, en forme, reconnaissant, heureux, amoureux, gai, plein d’espoir, ravi, joyeux, aimé, merveilleux, tendre, sympathique, optimiste, passionné, décontracté, satisfait, chaleureux, vie, paix, richesse, bien , santé, jeunesse, joie, beauté, amour, confiance…

Tout de suite vous vous sentez mieux, n’est-ce pas ?

Qu’est ce que cela signifie ? Cela signifie que plus vous vous servirez, chaque jour, de ces mots positifs, de pensées positives et optimistes, plus vous remarquerez l’arrivée de la chance, du bonheur, du succès dans votre vie ; et vous aurez largement l’occasion de le vérifier.

Les paroles, les émotions, les pensées et les sensations positives déclenchent des forces positives et créatrices, qui apportent progressivement succès et bonheur de façon quasi automatique.

Le bonheur est une habitude, une attitude mentale. Vous créez votre propre malheur ou votre bonheur en fonction de vos pensées, de vos certitudes.

L’idée que le bonheur ou le fait de garder des pensées agréables la plupart du temps, peut se cultiver délibérément rend beaucoup de personnes incrédules. Cependant, l’expérience montre que non seulement cela peut se réaliser, mais que c’est la seule façon d’entretenir « l’habitude du bonheur ».

Le bonheur n’est pas une chose qui vous arrive par hasard. C’est à vous d’entretenir l’habitude du bonheur. C’est une chose que vous éduquez, que vous déclenchez par vous-même. Si vous attendez que le bonheur vous saisisse, qu’il arrive « par hasard » ou qu’il vous soit apporté par les autres, vous attendrez vraisemblablement longtemps.

Prendre les devants pour être heureux

Personne ne peut décider pour vous de ce que sont vos réflexions. Si vous attendez que les circonstances « justifient » des pensées heureuses, vous attendrez certainement longtemps.

Cessez de vous tracasser pour rien ! Il est vrai qu’il est facile de se laisser gagner par des idées noires et votre imagination – cet outil merveilleux –  peut aussi être votre pire ennemi si vous ne la dominez pas, si vous ne lui donnez pas l’habitude de l’alimenter avec des pensées positives. L’imagination est capable du pire, mais aussi du meilleur, éduquez-la à l’optimisme. Refusez de vous laisser abattre par les difficultés.

La seule raison pour laquelle une journée sera mauvaise est que vous lui permettrez qu’elle le soit. Vous pouvez garder l’esprit positif et une attitude positive, même dans les pires circonstances. On peut tout retirer à un individu sauf sa liberté de choisir son attitude en toutes circonstances.

femme qui sourrit

Vous avez la chance de vivre libre. Voici une première bonne raison de vous sentir heureux. Choisissez d’être heureux en adoptant une attitude positive face à vos petits tracas quotidiens ; et vous verrez que « comme par hasard », vous trouverez de plus en plus facilement des solutions à vos problèmes, et que vous aurez beaucoup plus de chance dans la vie, car les événements tourneront de plus en plus en votre faveur.

Chaque jour est un mélange de bonnes et de moins bonnes choses et il y a toujours quelque chose à tirer de l’adversité. Lorsque le matériel de recherches de Thomas Edison fut ravagé par un incendie un soir de décembre 1914, le grand savant aurait pu pester, se lamenter crier à la malchance. À cette époque il avait déjà 67 ans et cette catastrophe lui coûtait un million de dollars (et des vrais dollars de 1914)! Eh bien au contraire voici ce qu’il a dit :

« Il y a du bon au cœur du désastre. Toutes nos erreurs se sont envolées en fumée. À présent nous pouvons repartir de zéro. »

Thomas Edison avait compris depuis longtemps les grands principes du succès dans la vie et surtout le moment venu, il les appliquait. Il savait que toutes les situations que nous vivons – bonnes ou mauvaises – sont influencées par l’attitude que nous avons face à elles.

Il savait que chaque problème contient la possibilité d’une nouvelle chance pour ceux qui savent la voir. Il savait que si nous décidons que telle chose qui nous arrive est une catastrophe, cette chose aura vraiment une répercussion catastrophique sur notre vie et elle en sera affectée négativement.

C’est une question d’attitude mentale, d’auto conditionnement. Cultivez donc systématiquement des pensées positives : cette attitude peut transformer radicalement toute votre vie.

Si vous cultivez des pensées positives, optimistes, vous réussirez mieux et vous serez de suite plus heureux. Voici comment changer facilement votre état d’esprit s’il est souvent morose. Pour commencer, arrêtez d’écouter toutes les mauvaises nouvelles de toutes sortes. Qu’elles viennent des médias ou de vos voisins ! Les mauvaises nouvelles vous sapent le moral, vous empêchent de penser positivement. Les médias savent que la plupart des personnes sont attirées de préférence par des nouvelles qui produisent un choc sur elle. Une mauvaise nouvelle produit justement cet effet qui est bon pour l’audience. À tel point que certains abusent de la diffusion de mauvaises nouvelles, uniquement pour augmenter leur taux d’écoute. Voilà pourquoi les bonnes nouvelles sont rares.

Vous avez tout ce dont vous avez besoin pour être heureux. Qu’importe le passé vous disposez des mêmes « aptitudes au bonheur » que celui à qui tout sourit. Pour cela vous devez en toutes circonstances, voir ce qui est positif pour vous et votre avenir. Être heureux est un choix qui vous appartient et ceci pour tout le reste de votre vie. À tout moment, vous avez la possibilité de bifurquer pour prendre le chemin du bonheur. Il y a toujours un croisement proche de vous qui vous en donne la possibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *